Barcelone : 3 jours à 2 pour nos 3 ans

Notre nouvelle région d’Annecy nous plaît tellement que nous avons passé ces deux dernières années à explorer montagnes, plages, pontons, vallées, refuges et sentiers… et qu’on en a presque oublié d’aller voir ce qui se passe en dehors de nos frontières. Barcelone nous faisait rêver, alors pour fêter nos 3 ans on s’est envolés. Voici les petites pépites et grandes merveilles retenues lors de ce fabuleux séjour printanier (c’était en avril et on est en juillet, ce billet s’est un peu laissé désirer).

La Sagrada Familia

C’est clairement le coeur de ces 3 jours. La Sagrada Familia est une cathédrale construite à l’image d’une forêt, avec des colonnes comme des arbres, des vitraux laissant passer la lumière comme à travers un feuillage, une luminosité de lever de soleil à l’Est et de soleil couchant à l’Ouest… Visiter la Sagrada Familia, c’est se rendre compte à quel point Antonio Gaudi était un génie spirituel amoureux de la nature. Il devrait reste sept ans de travaux, l’objectif de l’architecte catalan actuel Jordi Fauli étant de poser la dernière pierre en 2026, pour le centenaire de la mort de Gaudi.

Côté pratique : on a bien fait de réserver nos billets à l’avance par Internet et de programmer la visite assez tôt le matin (10h) le samedi. C’était fluide et malgré le monde, on n’a pas eu le fameux sentiment de pinpintitude (celui qui nous gâche le plaisir d’être dans un endroit merveilleux car JP fait des selfies juste à côté). Les audioguides sont incontournables à mon avis pour cerner à quel point cet endroit est un bijou de symboles et d’architecture. 


DSCN3529Le parc Güell

Il s’agit du parc dans lequel Antonio Gaudi – toujours lui, de toute façon c’est un peu le fil rouge d’une visite à Barcelone tant il a laissé sa pâte partout dans la ville – a fait construire sa maison et cette gigantesque terrasse ornée de bancs en céramiques multicolores, au-dessus de la fameuse salamandre… THE banc où Romain Duris embrasse Judith Godreche dans l’Auberge Espagnole. Le parc surplombe Barcelone et la Sagrada Familia s’élance dans ce paysage où l’on peut apercevoir l’océan en toile de fond. Magique.

Côté pratique : Alors là on était bel et bien chez Pinpinland ! On a visité le parc un lundi matin, c’était l’équivalent d’Aquaboulevard un jour de canicule en pleines vacances scolaires… Des groupes et des groupes d’ados faisaient la queue avec leurs accompagnateurs, ce qui nous a découragé à prolonger la visite dans tous les recoins. Un seul conseil : prenez le bus pour vous y rendre, la balade jusqu’à l’entrée du parc est très chouette et la visite vaut vraiment le coup pour la maison de Gaudi et la vue sur Barcelone.

 

Les patatas brrrrrravaaaaas !

Bon, je vous le dis direct : nous, on adore MANGER. Ou plutôt, DÉGUSTER. On n’est pas des goinfres non plus. Donc on a cherché à goûter à tout un tas de petites choses. Pour ça, les tapas et les pinchos sont idéales pour varier les plaisirs, surtout à El Nacional Barcelona, en particulier au resto La Taperia ! ici, on y sert « al cante », c’est à dire qu’il n’y a pas de carte et le serveur chante (ou crie) (ou hurle en roulant les « r » ce qui m’a fait beaucoup rire) des plats aussi variés que les « patatas brrrrrrrrrrravaaaaaas » ou autre paella ! Génial. Rien que pour l’entendre user de ses vocalises, on a tout attendu et presque tout goûté. L’endroit aussi vaut le détour : ce tout nouvel espace tendance est « à ne surtout pas louper » nous avait-on dit de source sûre (comprendre d’une Française expatriée à Barcelone). On confirme ! Pour la déco, l’ambiance, la variété. On a adoré.

D’El Poble Sec à Sitges

Autre ambiance, autre endroit : le quartier El Poble Sec, connu pour ses jolies terrasses colorées où l’on sert sangria et les fameux « pinchos« , des canapés ornés de multitudes de garnitures sucrées et/ou salées. On joue le jeu à fond comme tous bons touristes qui se respectent et nous voilà embarqués dans une aventure rocambolesque… Une sombre histoire d’aller-retour sur la côte,  à Sitges, « le Dauville de Barcelone, plutôt que de grimper en téléphérique à Montjuic comme tous les touristes », dixit le restaurateur-originaire-de-haute-savoie-dont-la-fille-allait-bientôt-se-faire-remarquer-à-Cannes.

Résultat : 2 heures à trouver la station de train à l’autre bout de la ville, escortés par un couple de Barcelonais à la retraite amusés par la course de 2 frenchies dans les ruelles ne sachant pas aligner 2 mots d’espagnol. Sauf qu’une fois dans le train, reprenant nos esprits, on s’aperçoit que l’on fonce vers un énorme nuage noir annonçant une pluie prochaine. Benco ! Un chocolat chaud plus tard dans le premier bar de Sitges (ça doit être très joli quand il fait beau), nous sommes donc repartis dans le sens contraire.

Côté pratique : Alors dans ces cas-là, quand on a « gâché » 4 bonnes heures d’un week-end de 3 jours, la règle dit qu’il faut se rattraper sur la soirée.

Le Jamboree Club

Heureusement, The Secret Investment & Company nous attendait au Jamboree, petit club de jazz intimiste aux allures du Caveau de la Huchette à Paris, situé Plaza Reial dans le quartier gothique, près de la célèbre avenue Las Ramblas. On voulait se mélanger à la « vraie vie festive barcelonaise ». On a été servis grâce au bon son de funk / hip-hop des musiciens et à l’ambiance cool et décontractée qui règne dans ce lieu.

IMG_0253.JPG

Le musée Picasso

C’est le dernier vrai conseil que je vous donnerai dans ce billet : allez au Musée Picasso ! C’est extraordinaire de voir à quel point cet artiste l’était dès son plus jeune âge. Certaines toiles HYPER réalistes datent d’une époque où il était adolescent, autour de 14 ans. On comprend au fil de l’exposition comment il a développé son style si particulier, se libérant du réalisme pour aller vers une vision plus personnelle, épurée, design, signifiée, abstraite. Bref, je ne suis pas critique d’art, mais ce lieu est exceptionnel.

IMG_0156.JPG

Et aussi…

En vrac, à découvrir au grès de vos envies : une succulent paella place de La Villa de Gracia, un burger dans le Born, une balade dans le quartier de Gracia… Bonne visite ici (cliquez sur les images pour les voir en grand format) et n’hésitez pas à me poser vos questions si vous prévoyez un long week-end à Barcelone, ce n’est que notre avis mais on a adoré.

Côté logement, nous avons loué l’appartement de Dolors via Airbnb, avec son joli patio, idéalement bien placé dans la zone privilégiée du parc Turó / Francesc Maciá, l’une des mieux classées à Barcelone. A 10 minutes du métro et à côté du magnifique marché moderniste de Galvany. 

Publicités