Ma lionne en argile et céramique

Je suis partie d’une petite boule de terre de rien. Histoire de me faire une idée en cette séance de test à l’atelier Trétaigne, dans le 18e arrondissement de Paris. C’était en septembre dernier. Depuis, je me suis définitivement inscrite et la boule de terre s’est transformée en cette tête de lionne géante qui baille. Ou qui rugit. Chacun y verra bien ce qu’il veut.

Six mois donc, six longs mois pour modeler, travailler, remodeler, ajouter de la terre, refaire la gueule, les oreilles, la crinière, émailler, ré-émailler… Parfois j’ai rugi moi-même, j’avais envie de tout remettre en boule pour repartir à zéro. Mais je me suis accrochée et aujourd’hui elle trône, belle et fière, sur mon étagère.

Publicités