Le super portrait de SuperChinois801

superchinoisJ’adore ses jeux de reflets et ses filtres saturés. Gérard Trang, aka SuperChinois801, informaticien de métier basé en banlieue parisienne, est un passionné de photo et un grand voyageur qui a su se faire un nom sur Instagram, et pas seulement grâce à son pseudo qui parlera à tout bon fan d’Eric et Ramzy qui se respecte. Après l’avoir croisé au lancement du magazine As You Like en avril dernier, j’ai suivi son compte de près – tout comme ses plus de 209 000 abonnés – et j’ai aussi découvert ses magnifiques vidéos de voyage sur son site Superchinois801.com. Interview express avant son prochain trip au Mexique, départ le week-end prochain. Have a nice trip Gérard, et merci pour le partage !

Atelier de Favelle : Hello SuperChinois801 ! Qui es-tu ? Quels sont ton parcours, ton métier, tes passions ?

Gérard Trang : Salut Mélanie, je m’appelle Gérard, j’ai 32 ans et je travaille dans l’informatique. J’ai commencé la photo il y a environ 4-5 ans avec l’argentique puis petit à petit je me suis orienté vers le numérique. J’ai préféré débuter comme ça pour avoir totalement les bases de la photographie. Côté passions : je fais beaucoup de running, deux fois par semaine.

ADF : Pourquoi ce pseudo SuperChinois801 ?

GT : En référence à Eric et Ramzy lol. Bon je ne pensais pas qu’à l’époque ça prendrait autant d’ampleur, mais j’ai gardé ce pseudo, et puis ça fait sourire, ça casse la barrière direct.

ADF : Tu aimes jouer avec les reflets et photographier la ville : comment décrirais-tu ton univers photographique ?

GT : Oui j’aime beaucoup jouer avec les reflets car cela donne une vision totalement nouvelle d’un lieu que l’on connait déjà et que l’on peut prendre plusieurs fois en photo. Photographier la ville est le plus simple pour moi car j’ai toujours vécu à Paris. C’est la ville romantique et au charme fou que tout touriste rêve de visiter. Mais je ne te cache pas que j’ai quand-même une préférence pour la photo de nature. J’aime beaucoup poster les photos épurées. Et quand je m’aperçois que je poste trop de photos de ville, je ne peux pas m’empêcher d’ajouter de la nature à ma galerie.

ADF : Comment a commencé l’aventure IG pour toi ? Était-ce avant ou après l’ouverture de ton blog ? Qu’aimes-tu sur ce réseau ?

GT : J’ai commencé IG il y a environ 3 ans, après un voyage en Islande, j’ai voulu partager mes photos de vacances, et depuis je n’ai jamais arrêté. Ce réseau est juste incroyable socialement, malgré que l’on soit derrière notre smartphone, on fait également des rencontres, car on doit bien sortir pour prendre des photos. J’ai rencontré des amis grâce à ce réseau et on se voit parfois jusqu’à quatre fois par semaine. J’ai lancé mon blog bien plus tard, il a réellement commencé l’année dernière. Comme je voyageais pas mal, je me suis dit que c’était dommage de ne pas raconter tous mes voyages.

ADF : Qu’utilises-tu comme matériel photo ? 

GT : Au début j’utilisais juste mon smartphone, mais au fil du temps, je suis passé au reflex numérique (Nikon D7100) pour garder une qualité d’image et de posts. J’utilise également une Go pro, assez pratique à sortir pour prendre des photos en grand angle.

ADF : Qu’est-ce qui t’inspire le plus ?

GT : Les voyages m’inspirent énormément, changer d’environnement, rencontrer des locaux, visiter avec eux et découvrir leur quotidien. C’est quelque chose qui change du train train et c’est comme ça que je vois les choses différemment.

ADF : En quoi consistent tes collaborations avec des marques ? 

GT : Les collaborations avec les marques permettent de mettre en avant la marque bien sûr, mais j’en refuse beaucoup. Si cela ne correspond pas à ma galerie ou à mon point de vue éditorial, cela ne m’intéresse pas.

ADF : J’ai vu que tu voyageais beaucoup avec d’autres IGers. Comment choisis-tu tes compagnons de voyage ?

GT : Ce sont souvent des amis proches rencontrés soit sur Instagram, soit des connaissances qui font de la photo. J’adore car quand on est plusieurs sur un même voyage, on prend toujours des photos différentes selon le ressenti et la sensibilité de chacun.

ADF : Quelle est ta meilleures anecdote de voyage ? Et la pire ?

GT : La meilleure et la pire : à San Francisco, on était parti à Muir Woods, où se trouve une forêt de Séquoias. On découvre un lieu magique, on se promène, on prend des photos, puis arrive l’heure de partir. On se dirige vers la sortie et là, pas de réseau. On se rapproche du magasin et du café : fermés aussi. La nuit commence à tomber, tout devient sombre, les voitures partent une à une, il doit en rester deux ou trois au pire moment. On tente d’avoir du réseau pour appeler le taxi qui nous avait conduit dans ce lieu, mais rien. On demande de l’aide à une dame avec son enfant mais elle refuse de nous prendre à quatre dans sa toute petite voiture. Pas assez de place. Elle nous confirme que c’est une zone sans réseau. Le temps passe et les animaux sauvages commencent à sortir, le froid arrive, on a eu vraiment peur… Une heure et demie d’attente comme ça, puis le taxi qui nous avait amené dans ce lieu est arrivé comme une fleur. Il avait seulement été pris dans un embouteillage…

ADF : Et pour finir, ça te dit un petit « portrait SuperChinois » ? Alors si tu étais…

Un super animal : un lion
Une super fringue : un tee shirt
Un super livre : Hagakuré
Un super pays : le Canada
Un super plat : un ravioli chinois
Un super fille : Charlotte Rampling
Un super groupe de rock : Kings of Leon

Un super acteur : euh Jackie Chan

Voici une petite sélection de mes photos préférées du compte @SuperChinois801

 

Publicités