Mon festival off d’Avignon avec La Boîte le Spectacle

I believe I can fly. Du verbe flyer. Je flye, tu flyes, il flye, nous flyons, vous flyez, ils flyent. Si j’avais encore un doute sur le fait que je savais flyer, il s’est envolé.

marieA raison de quatre heures par jour de distribution de tracts sous le caniar (40 degrés à l’ombre en moyenne), je peux dire que je suis désormais une pro de la petite phrase qui accroche, du sourire sympa, des heures propices pour éviter de se faire rembarrer, du geste sûr pour glisser le petit carton dans la main de mes interlocuteurs (ici ma pote Marie en femme sandwich). Je n’ai plus aucune appréhension devant le passant agacé par les 47 tracts déjà acceptés. Plus aucune timidité pour entonner un blues endiablé devant une terrasse bondée. J’ai appris à être au taquet malgré mes pieds enflés. Mais j’ai surtout connu le bonheur intense d’une glace chocolat toffee à l’ombre sur un bord de trottoir. Et l’extase du plongeon dans la piscine suivi d’une quiche tomate chèvre bien assaisonnée avant l’entrée en scène. Cette semaine intense, je l’ai partagée avec ma joyeuse bande de La Boîte le Spectacle grâce à l’équipe du Théâtre Bô Saint Martin à Paris (République) qui nous programme pendant l’année tous les mercredi à 21h30.

avignon13avignon9laboitephotoD’ailleurs j’en profite, petite minute « conseil aux étudiants » : toi, petit scarabée qui ne sait pas encore trop quoi faire mais qui pressent que dans le marketing, il y a de l’avenir… Avant de t’embarquer dans une école digne de ce nom, teste donc tes compétences et ta motivation sur le festival. C’est THE école du marketing direct ! Il faut dire que l’on a intérêt à redoubler d’énergie et de créativité quand on sait que 1300 spectacles sont programmés sur le mois. Perso, maintenant je SAIS pourquoi je préfère réaliser les cartons plutôt que les distribuer. Et j’admire vraiment (vraiment) ceux qui ont ça dans la peau.

avignon5 avignon6 avignon8julienavignon25Au programme donc : un spectacle d’impro où chaque soir une entreprise différente voit le jour, du tractage à n’en plus finir (vous l’avez compris), des quiches des quiches des quiches, la biguine, une vie en collectivité très rapprochée, un gentil colocataire félin (big up Jean-Pierre), des ptits dej de luxe au bord de la piscine, des moins luxueux à base de Miel Pops et non moins conviviaux à la maison et des pots à partir de minuit sur LA place des Corps Saints. Cette place en centre ville décorée de mille affiches où se réunissent public et comédiens heureux de se détendre après une journée bien remplie.

avignon3 avignon4photo 12tractagesarah-tristan avignon22

margot

quichephoto 11$place-corps-saintsJ’ai adoré Avignon, une ville où il fait bon vivre qui se transforme en capitale du théâtre l’espace d’un mois. Étonnamment, à la différence d’ailleurs du festival de théâtre de rue d’Aurillac, les rues restent très propres car les passants conservent leurs multiples tracts avant de, éventuellement, les jeter dans les poubelles (mais jamais ceux de la Boîte, non non jamais). Les gens s’habillent plutôt chic et se recommandent les spectacle à la sortie des théâtres, ce qui donne une ambiance de vacances culturelles très sympa. J’ai d’ailleurs bien profité des spectacles puisque je suis allée en voir quatre tout au long de cette semaine. Je prépare déjà des billets dédiés pour chacun. J’y retournerai, en tant que musicienne ou simple spectatrice, c’est certain !

avignon11

avignon7avignon16 avignon15 avignon18 avignon19 avignon20 avignon21

Crédits photos @MélanieBillaud et @LaBoite

Toute l’actu sur le site de La Boîte le Spectacle et sa page Facebook.

Publicités