La Cité des Fleurs (Paris 17) : wesh Sisley !

Alors avant tout, regardez-moi ça :

view-of-montmartre-from-the-cite-des-fleurs-1869C’est la vue de Montmartre que le peintre impressionniste Alfred Sisley (1839 – 1899) avait de sa fenêtre quand il habitait la Cité des Fleurs, à Paris. Sympa la vue,  Alfred. Par contre, pas facile facile d’aller chercher le pain. Tu vivais dans un petit village encore entouré de campagne. Aujourd’hui, laisse-moi te dire que c’est toujours un petit village, enfin plutôt une rue pavée bordée de maisons avec jardins, qui fait que l’on se sent toujours dans un village. Bon, on y accède par l’avenue de Clichy ou la rue de la Jonquière, donc pas mal de voitures, de camions, de piétons de tous âges, toutes origines, de bonnes boulangeries et de petits restos. C’est le quartier des Epinettes. Ca grouille, c’est vivant, on se mélange. Il paraît d’ailleurs que la Cité des Fleurs aurait toujours été un endroit de mixité sociale : entre les riches ingénieurs ferroviaires de la station Pont Cardinet, le personnel des constructeurs de locomotives (la famille Gouïn), et les ouvriers des usines de caramel Valentin-Picard et de poupées Gerb’s… tout ce petit monde réuni dans une seule rue. Ca devait sentir le charbon, la colle et le beurre salé. Tu imagines Alfred ?

Mais je te rassure, une fois la grille passée, le calme, les oiseaux et les jardinières multicolores reprennent leurs quartiers. Les vitraux et les vérandas envoient leurs reflets. Les décapotables, les Harley et les Range rovers aussi, discrètement garées dans les cours intérieures. Seul un oeil de fouine comme le mien peut les détecter. Je t’assure que l’on se sent vraiment ailleurs, dans la Cité des Fleurs. C’est bucolique ! Si si ! Même Catherine Deneuve et sa sœur Françoise Dorléac sont nées dans l’une des deux cliniques de la Cité. C’est dire. Tu ne les connais pas, vous vous êtes loupés d’un siècle, mais vous auriez peut-être accroché…

Tu veux des preuves ? Je n’ai pas ton talent, mais j’ai un Iphone qui prend des photos de plutôt  bonne qualité, et j’ai l’appli Instagram, je suis sûre que tu aurais adoré. Un gros big up pour toi, Alfred !

photo 1photo 3 copiephoto 3photo 2 copiephoto 1 copiephoto-6 copie 2L’accès est gratuit bien sûr, et possible de 7 h à 19 h du lundi au samedi et de 7 h à 13 h les dimanches et jours fériés.

Publicités

Une réflexion sur “La Cité des Fleurs (Paris 17) : wesh Sisley !

  1. Pingback: Tango et design au Parc Martin Luther-King (Paris 17) | L'atelier de Favelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s