Fière de ma mère

Je suis fière. Fière de ma mère. Parce qu’elle est une véritable artiste. Je sais qu’elle va rougir comme une pivoine à la lecture de ce post. Elle n’aimait déjà pas que j’écrive « sculpteur » dans la case « profession de votre mère »  quand on nous distribuait à l’école le fameux formulaire à remplir à la rentrée. Ce formulaire super discriminant qui oblige les enfants à écrire noir sur blanc la profession de leurs parents. Elle préférait par humilité, que je note « mère au foyer ». Mais pour moi, elle n’était pas juste celle qui avait choisi de nous élever. Elle était une artiste, une vraie. Et elle l’est toujours. La preuve en image, reçue par sms cet après-midi. Des champs de blé, une maison isolée, un ciel menaçant. Sensible et poétique, comme elle.

photo-5

Publicités