Ron Mueck : au cœur de l’intime à hauteur d’enfant ou de géant

mueck-6Ron Mueck est un magicien. Celui qui à la fois fascine, amuse et crée le malaise. Virtuose dans l’art de la sculpture hyper-réaliste avec ces reproductions d’hommes, femmes et enfants de tous âges, il sait susciter en nous pitié, angoisse, tendresse, sérénité… Et toujours curiosité. Devant une humanité crue. Celle que l’on n’a pas forcément envie de voir. Pourtant, on reste de longues minutes devant chaque œuvre : séance bronzage d’un quarantenaire nouveau riche sur son matelas pneumatique, dérive d’un homme seul transis de froid dans une barque vide, extrême fatigue d’une jeune maman à la sortie d’un supermarché, poulet déplumé pendu par les pattes…. On écarquille les yeux devant ces poils, ongles, rides, tâches de rousseur, marques d’épilation. Certains se baissent pour scruter un détail, d’autres détournent le regard puis reviennent, comme pour s’assurer que les personnages n’ont pas bougé. Seules les proportions rappellent qu’ils sont faits de résine. Face à ces corps trop grands – comme ce couple âgé en maillot de bain sous un parasol – ou beaucoup trop petits, on se glisse dans la peau d’anthropologues géants ou lilliputiens complices d’un savant fou. Fondation Cartier pour l’Art Contemporain jusqu’au 27 octobre 2013, Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s